Les répercussions du contexte scolaire et social sur la formation des enseignants du secondaire

Pascal Guibert, Vincent Troger

Abstract


En France on est passé de 5 % de bacheliers par classe d'âge dans les années
cinquante, à 79% aujourd'hui. Ces chiffres illustrent à eux seuls la force de
la transformation qu'à subi en l'espace de deux générations le secondaire
français. Dans ce contexte, les rôles des acteurs sont moins clairement définis
et pré-accordés et les savoirs ne possèdent plus la force d'évidence qui
conférait autorité et légitimité à l'enseignant chargé de les transmettre. Ce
sont là quelques raisons qui ont été à l'origine, à la fin des années 1980, de
la réflexion sur le métier d'enseignants et sur la transformation de la formation.
Après avoir abordé les transformations de la formation des enseignants
en France, nous essayons de comprendre quelles sont les attentes
à l'égard de cette formation et leurs transpositions dans des dispositifs
de formation. Puis nous analyserons les répercussions de ce contexte
social et institutionnel sur les enseignants en formation et sur les moyen de
faire des enseignants des professionnels de l'éducation.


Full Text

PDF (Français)

Refback

  • Non ci sono refbacks, per ora.